Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

Note de lecture

Références du document annoté

E-réputation : Quand les journeaux utilisent votre passé pour être vus

Iprotego

le droit au respect de la vie privé protège tout le monde mais peut être supplanté par le droit de la liberté d'expression.

"Les archives de presse, c’est un peu la « long tail » en matière de visibilité. Un article écrit pour la presse papier (à durée de vie courte) se trouve maintenant disponible (ad vitam eternam) sur le web."


"Les journaux prétendent que c’est à google de faire le tri. Mais google, peut-il faire le tri sans l’aide des journaux ?"


"Le droit au respect de la vie privée protège « toute personne, quel que soit son rang, sa naissance, sa fortune, ses fonctions présentes ou à venir ». (1ère Chambre Civile de la Cour de Cassation 27 février 2007).Ce droit peut se voir restreint par la liberté de la presse."


"Si l’on se fie à la jurisprudence. Il y a atteinte à la vie privée lorsque le fait n’est pas d’actualité ou qu’il n’est pas utile dans le cadre d’un débat d’intérêt général. Donc quand le fait est d’actualité, l’atteinte à la vie privée peut être avérée mais elle sera néanmoins supplantée par la liberté d’expression qui prévaut."


"Dans le cas où le fait s’avère d’actualité, la personne doit justifier le préjudice que cela lui cause, et elle dispose d’un délais de trois mois à compter de la publication afin de se manifester et bénéficier d’un droit de réponse."