Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

Note de lecture

Références du document annoté

Guns want to be free

Joshua Kopstein
Guns want to be free ( theverge.com © 2014 Vox Media, Inc. All rights reserved.)

Guns want to be free ( theverge.com © 2014 Vox Media, Inc. All rights reserved.)

Notes de lectures

Deuxième amendement de la Cour Suprême des Etats-Unis: garantit pour tout citoyen américain le droit de porter des armes. Il fait partie des dix amendements passés le 15 décembre 1791, couramment appelés “Déclarations des Droits” (Bill of Rights).

Steward Brand, icône de la cyberculture est célèbre pour avoir proclamé que “l’information veut être libre”. Aujourd’hui, un nouveau sens est donné à cette citation, autorisant des données brutes à devenir de véritables armes, et ce, par le simple biais d’un simple clic.

Cody R. Wilson, fondateur de Defense Distributed, suit cette logique sujette à controverse.

Grâce à l’obtention récente d’une licence fédérale de fabrication, Wilson espère créer des fichiers pour la première imprimante 3D à armes.

Click Print Gun est un mini documentaire dévoilant la face obscure de l’impression 3D.

“Il existe un nombre considérable de personnes dans le monde qui téléchargent nos fichiers et nous approuvons en leur disant “vous devriez résolument y avoir accès.”

Wilson se considère comme étant un crypto-anarchiste et cite ouvertement le manifeste de Tim May (1988):

1988 manifesto

Aujourd’hui s’opère une surveillance plus que zélée du gouvernement américain:

(cadre légal appliqué à la cryptographie).

L’absence de confiance dans le pouvoir en place est un sentiment partagé à la fois par les pro-cryptographie et les pro-armes.

Jusqu’au milieu des années 90, le gouvernement américain a classé les systèmes cryptographiques au même rang que celui des munitions (réglementation stricte des systèmes qui requièrent des clés dépassant 40 bits)

-Peur des fédéraux d’une adoption massive (polluant ou annihilant la surveillance: FBI, etc…)

Cf.  PGP encryption scheme de Phil Zimmermann

Fichiers numériques nécessaires au processus de réplique d’armes largement diffusés:

-The Pirate Bay

- DefCAD de Cody Wilson (YouTube video)


Cf. Wiki Weapon project: "The Anarchist’s Cookbook"

Les deux versants de la liberté:

Suivant le logique de Wilson, la technologie est un élément neutre et ne doit pas être soumise à une réglementation morale.

  • Faille idéologique (fin des années 90):

  • Richard Stallman (Free Software Foundation→logiciels libres)

alternative éthique au code d’utilisation de la propriété

GNU Public License: tout ce qui dérive du code d’un logiciel libre peut être utilisé, partagé, réutilisé…

Mouvement social

  • Eric Raymond (libertaire se définissant lui-même comme un “fou d’armes”)

"The Cathedral and the Bazaar", 1997: mouvement Open Source

Stratégie de développement

Logique froide des machines et d'entreprenariat

Adhésion à Defense Distributed


En définitive, l’impression 3D est devenu le cheval de bataille des supporters du second amendement se battant pour clore, une fois pour toutes, le débat autour du contrôle des armes

Parallèle entre le sexe en ligne et la fabrication d’armes (historien du domaine informatique, Jason Scott )

Selon l’expert en cryptographie, Bruce Schneier :

“(...) la technologie outrepassera notre capacité à contrôler notre sécurité” (...)”

“(...) nous devons reconnaître que des agressions massives peuvent se produire, que la société peut survivre, plus que ce à quoi nous donnons crédit, et que nous pouvons créer des systèmes nous permettant de survivre à ces types d’agressions (...)”

Cody Wilson pense que notre technologie et réseaux ont transcendé notre capacité à les contrôler.