Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

Note de lecture

Références du document annoté

Internet permet-il de vraies histoires ?

Cet article est structuré en trois parties : tout d'abord, deux psychanalystes et sexologues donnent leur opinion sur le sujet, expliquant que c'est possible, en tout cas du point de vue de Sophie Cadalen, qui explique qu'internet est un moyen technique de faire des rencontres puisque dans le cadre de la séduction, il sert de faire-valoir via la création de profils flatteurs. Mais même si les clichés entendus tels que tout ce qui se passe sur internet est lié automatiquement aux cachotteries et aux mensonges n'est pas tout à fait vrai (même si cela existe), car même si des personnes se connaissent virtuellement, leur correspondance est bien réelle et le pouvoir des mots prend une dimension totalement différente.

Evidemment, l'argument contraire apparaît avec l'intervention de Catherine Blanc, affirmant que l'interaction physique lors d'une rencontre fait logiquement défaut lors d'une rencontre sur le net et que cela devient un désavantage car l'assurance que les futurs partenaires prennent derrière leurs écrans s'évanouit lors de la rencontre dans la vraie vie. Du coup l'événement tant attendu devient extrêmement déstabilisant du fait du décalage virtuel/réel et souvent la relation en puissance se sabote toute seule.

La troisième partie de cet article est un témoignage d'un couple rencontré sur internet et ensemble depuis 4 ans. La femme explique qu'elle se sentait forte derrière l'écran mais vacillait à l'idée que cette rencontre ne reste que virtuelle. Mais après la rencontre concrète, le sentiment de doute s'est dissipé très vite. Du côté de l'homme, la rencontre s'est faite tout naturellement : il savait ce qu'il voulait et a tout fait pour que cela fonctionne.

Mais on remarquera qu'il y a eu un médiateur entre l'ordinateur et la rencontre en réel : le téléphone portable. La rencontre amoureuse s'est faite en plusieurs étapes : du clavier au texto puis au parler et enfin la rencontre.