Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

Note de lecture

Références du document annoté

Polémique : Droit de savoir VS Droit à l’oubli

Iprotego
Iprotego
Licence : Licence inconnue -- D.R.

Le droit a l'oublie polémique avec le droit à la liberté d'expression quelles limite ? à quel niveau ? internaute ? entreprise ? des solutions contradictoires.

"Tous les particuliers au niveau européen peuvent demander aux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing, etc) la suppression ou la désindexation des urls comportant leurs données personnelles."


"Google en première ligne, suivi par Bing ont mis en place un formulaire."


"A qui profite le déréférencement au particulier ou à l’entreprise ?"


"Le droit à l’oubli : Une guerre entre la liberté d’expression et protection de la vie privée, supprimer toute trace d’une information publiée sur internet ?"


"Qui peut juger de l’adéquation, selon quels critères ?"


"un équilibre entre la vie privée et la liberté d’expression."


"Le droit à l’oubli entrave à la liberté d’expression, car pour l’heure les médias ne disposent d’aucun recours contre les moteurs de recherche. Car le blocage de contenu appliqué par Google ne fonctionne que si vous recherchez le nom ou les termes exacts concernés par la requête déposée auprès de Google selon Huffington Post UK. Il laisse un message informant ses visiteurs de sa décision"


"Google informe les blogs, journaux pour leur prévenir de la désindexation de leurs articles à la demande d’un internaute."


"La CNIL propose notamment un formulaire permettant de porter plainte pour demander rectification d’un fichier vous concernant. Cependant, sachez que si vous en avez assez de gazouiller entre Google et la Cnil, vous pouvez toujours compter sur Osculteo et sa solution simple pour protéger votre vie privée et nettoyer en un seul clic votre e-réputation sur le web."