Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

Note de lecture

Références du document annoté

Le droit à l'oubli numérique - Interview de la Présidente de la CNIL

Emission Le Bien Commun du 22.03.2012

Antoine Garapon
France Culture
Licence : Tous droits réservés -- Copyright
« Antoine Garapon reçoit Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) pour l'interroger sur les possibilités, juridiques et techniques de garantir un droit à l'oubli numérique, c'est à dire un droit pour les internautes de faire disparaître d'Internet des données les concernant ».

 

Pour Isabelle Falque-Pierrotin, l’humain a besoin d'oublier pour avancer, évoluer, il est équipé d’une mémoire sélective pour ça. C’est tout le contraire pour le numérique qui mémorise tout.
Aujourd’hui on assiste à un découplage données personnelles/vie privée. Car actuellement une partie de nos données personnelles sont souvent publiques. On a donc un besoin de maîtrise de nos données personnelles pour une exposition publique. 

 

La CNIL joue alors un rôle de régulateur et a pour objectifs premiers la protection des données personnelles et à fortiori des usagers ainsi que l’aide à la maîtrise de ces données.
Il faut alors prendre en compte et encourager les nouvelles pratiques comme par exemple avec le "privacy design" qui permet d'intégrer en amont, au niveau technique, la question de vie privée (ex : paramétrages par défaut protecteurs de la vie privée). 

 

Cependant, une difficulté majeure vient se mettre en travers de ces nouvelles pratiques : les données personnelles sont le pétrole du numérique/de l'internet. La problématique réside donc dans le fait de ne pas freiner l'innovation et l'économie tout en respectant le droit à la vie privée de chacun.
Désormais, la CNIL demande à ce que les entreprises intègrent une dimension informatique et libertés qui fait partie de la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise).