Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

Note de lecture

Références du document annoté

Les pièges de l'amour sont (aussi) numériques

Laure Belot
Le Monde, 10/07/12
Licence : Licence inconnue -- D.R.

Cet article nous donne des exemples de pièges auxquels sont confrontés les internautes avec les sites de rencontre. Il se base sur l'exemple de Badoo, qui inscrit via un email des personnes sur leur site à leur insu, à travers l'exemple d'une femme mariée qui en tapant son nom sur Google a vu son profil Badoo alors qu'elle n'a pas souvenir d'avoir fait de compte dessus mais juste d'avoir répondu à un email reçu via un ami, qui lui est sur Badoo. L'exemple d'un prêtre anglais qui s'est fait retirer sa paroisse après qu'une paroissienne se soit plainte à l'évêque d'avoir trouver le prêtre en question sur Badoo.

On apprend ainsi que la CNIL et l'ICO (CNIL britannique) ont reçu plusieurs plaintes du genre liées à Badoo pour inscription à l'insu ou encore utilisation d'un carnet d'adresse sans informations préalables ainsi que pour les difficultés à faire supprimer son profil.

 De plus on apprend dans cet article que la cyberpolice reçoit deux/trois cas par jour de problèmes liés à l'amour en ligne (abus de sites, chantages, utilisateurs piégés par des personnes malhonnêtes...) et que deux cas de suicide ont été répertoriés suite à des chantages.

 Concernant le sujet des sites de rencontre, cet article est intéressant car il donne à voir un exemple de site avec peu de scrupules qui n'hésite pas à abuser des personnes pour accroître son nombre de membres et ainsi gonflé sa côté de popularité et, bien entendu, son chiffre d'affaire.