Chargement en cours

Synthèses rédigées par les étudiants du cours de Culture numérique

TV connectée - Roland Garros
TV connectée - Roland Garros

La Social TV : la télévision connectée et le second écran

Sidney Chesneau, Cyril Lefierdebras, Anthony Millon (M2 Management du sport)
La social TV connait un développement exceptionnel depuis près d'un an. Cet article vise à effectuer un état des lieux des pratiques actuelles, ainsi que les perspectives d'évolution de la Social TV dans le sport en France.
(déposé le 2013-12-12 11:44:28)

social TV

social TV

La Social TV est un phénomène qui se développe fortement dans l'hexagone. En effet, l'apparition des médias sociaux ainsi que leur démocratisation auprès d'un public de plus en plus large, ont permis aux chaînes audiovisuelles d'imaginer de nouvelles interactions avec le téléspectateur. C'est notamment le cas de Twitter qui est utilisé dans de nombreuses émissions afin de permettre au téléspectateur de réagir en direct ou de poser des questions aux invités. Deuxième outil important de la Social tv, l'application second écran. Elle est utilisée principalement sur les Smartphones et les tablettes tactiles. Ces applications permettent d'établir une interaction avant, pendant et après l'émission ce qui vise à fidéliser le téléspectateur.

Le but de ces nouvelles interactions est, bien entendu, de se démarquer des concurrents afin de conquérir, mais surtout fidéliser le téléspectateur. Une chaîne qui fait de l'audience est une chaîne qui attire les publicitaires, ce qui lui permet d’accroître son bénéfice et d’investir dans des programmes innovants comme la Social TV. Les États Unis sont les pionniers en la matière. Elle fait partie intégrante de la télévision américaine et permet d'enrichir de nombreux programmes comme le sport, très populaire outre atlantique. C’est le cas du Super Bowl, où un dispositif numérique exceptionnel, basé sur la complémentarité des médias sociaux et des applications second écran a été mis en place.

Ce document vise à identifier les pratiques en matière de Social TV en France dans le domaine du sport. Pour cela, nous avons, dans une première partie, défini ce qu’est la Social TV. Dans un second temps, nous feront un état des lieux des pratiques françaises dans le sport, pour enfin, dans une dernière partie, dresser les perspectives de la social TV.

La Social TV c’est quoi ?

Définition

La télévision sociale (ou Social TV) est une des composantes principales du « second écran ».  C’est un terme général utilisé pour toutes les technologies apportant une dimension communicationnelle enrichie et une interaction sociale à l’expérience télévisuelle. La télévision a d’ailleurs toujours eu cette dimension sociale puisque le partage fait partie de l’expérience.

Le domaine de la télévision sociale comprend généralement :  

  • l’utilisation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) pour annoncer et promouvoir le programme avant sa diffusion.  
  • l’utilisation des réseaux sociaux pour rendre les programmes interactifs en cours d’émission (votes, questions, commentaires)  
  • l’utilisation des réseaux sociaux pour donner un écho plus large à l’émission durant et après sa diffusion en promouvant par exemple un hashtag spécifique à utiliser.
  • L’utilisation d’applications second écran pour enrichir le programme télévisé : celle-ci se retrouvent principalement sur smartphone et tablette
  • La télévision connecté pout bénéficier des services lié à internet directement dans son téléviseur

Cette expérience de Social TV peut être vécue par le téléspectateur sur différents médias : de l’ordinateur à la tablette tactile en passant par les smartphones et les télévisions connectées.

La Social TV évolue en suivant trois étapes clés :

  • L’échange, la conversation autour de la télévision : avec les communautés, les systèmes de recommandation…
  • La gamification de la télévision : en rendant les services plus ludiques, construits grâce aux communautés et participatifs (User Generated Content).
  • La personnalisation de la télévision : usagers au centre de l’expérience, services qui collent à leurs attentes, à leurs personnalités.

La Social TV est apparue grâce à l’utilisation croissante des médias sociaux, comme Twitter. Aujourd’hui, l’internaute peut partager ses interrogations, ses coups de cœur ou ses coups de gueule sur ces médias et ainsi toucher une forte audience.

L’explosion des réseaux sociaux et des outils qui favorisent le multitasking, on assiste à la naissance d’une "Social TV" qui donne le pouvoir au consommateur. Le citoyen est passé du statut de téléspectateur au rang de téléspectACTEUR.

multi tasking se généralise

multi tasking se généralise

Licence : Licence inconnue -- D.R.

Distinction entre le second écran et la TV connectée :

Le second écran ou écran compagnon

Le second écran, ou, écran compagnon relève de l’utilisation simultanée de la télévision et d’un support « second écran » que peuvent être l’ordinateur portable, le Smartphone et la tablette.  Les deux derniers sont les plus utilisés et les plus ergonomiques à ce type d’utilisation.

Le second écran est donc une extension du premier. Il permet ainsi de suivre le flux Twitter d’une émission, de partager son opinion, d’obtenir des informations complémentaires ou d’utiliser l’application second écran officielle du programme. 

second écran

second écran

La télévision connectée

La télévision connectée est une télévision permettant de naviguer sur Internet et d’utiliser des applications spécifiques selon le mêmes principes que les applications mobiles.

télévision connectée

télévision connectée


Connectée comment ?

connectée mais comment ?

connectée mais comment ?

Licence : Licence inconnue -- D.R.

Ses usages dominants sont la catch-up TV (programme en replay) et la vidéo à la demande. Les TV connectées permettent également de nouvelles applications publicitaires comme par exemple la possibilité de cliquer sur une publicité TV à partir de sa télécommande pour être redirigé sur le site de l’annonceur.

Le téléspectateur peut également recevoir des données en temps réel sur les programmes qu’il visionne. Ce fut le cas pour Roland Garros où France Télévisions a permis aux téléspectateurs munis d’une TV connectée, d’obtenir les statistiques d’un match.

TV connectée - Roland Garros

TV connectée - Roland Garros

25 Mai 2011

La Social TV en France :

La France, aujourd’hui, se situe dans la première étape de la Social TV. Celle qui favorise l’échange, la conversation autour de la télévision avec des communautés et des systèmes de recommandation.

Le développement de la Social TV en France commence à partir de 2012, réellement. Plusieurs programmes commencent à voir le jour en France tel que TweetYourTV  ou encore Planning TV, avec un net retard sur les Etats-Unis.

Quelles technologies pour la Social TV ?

Des lors, la télévision évolue avec l’explosion de l’offre de chaines de télévision et de la Web TV. La consommation de la télévision à la demande croît énormément avec la vidéo à la demande, les chaines YouTube et Dailymotion, la multiplication des écrans vidéos tels l’ordinateur, les tablettes, consoles de jeux ou encore mobiles et les réseaux (TNT, Câble, Wifi, 3G) viennent s’ajouter à  la discussion en direct autour des programmes télévisés avec les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Twitter est incontestablement le précurseur de la Social TV ; « cela s’explique par la nature même de twitter, où les contenus sont publics et valorisent le temps réel » comme l’explique Sébastien Lefebre, fondateur de la société Mesagraph, spécialisé dans l’analyse des médias sociaux. En un an, le nombre de « twittos » a été multiplié par trois si bien que le public qui tweete devient représentatif de celui qui est présent devant le petit écran.

Cette année-là, le nombre de tweets en relation avec les programmes TV a explosé. Les chaines de télévision commencent à développer de véritables stratégies de Social TV pour leurs programmes et les Hashtags ont commencé à envahir les écrans.

Face à l’avance pris par Twitter, Facebook décide également d’entrer dans la social TV. Depuis 2013, Facebook a décidé de s’inspirer du petit oiseau bleu en créant également des Hashtag sur son réseau. Le réseau social de Marc Zuckerberg signe en 2013, avec Canal + et TF1 un partenariat. Le but de Facebook est de regrouper les statuts dans la même catégorie à travers le Hashtag. Dans une utilisation global des réseaux, il passe avant mais pour l’utilisation simultanée de la télévision et d’un réseau social, Twitter reste leader. Facebook a-t-il pris trop de retard ?

Les fournisseurs d’accès à internet se mettent également à la Social TV. Par exemple, Numéricable propose un moteur de recherche par recommandation pour la Vidéo à la Demande et intègre les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter à la box. Les téléspectateurs peuvent suivre leur émission avec l’accès direct sur leur écran aux réactions des internautes sur les réseaux sociaux et peuvent à leur tour échanger via un clavier intégré à la télécommande. Il n’y donc pas besoin d’une interface. Autre exemple avec Orange, misant sur le second écran directement avec le développement d’applications mobiles proposant des fonctionnalités sociales autour de la télévision.

La Social TV dans le sport

Après les émissions de télé-réalité, le sport prend de l’ampleur dans la Social TV et fait réagir de plus en plus les twittos. En Juillet 2013, on remarque que la finale de la coupe des confédérations et la finale de tennis de Wimbledon sont deux événements qui ont généré plus de deux millions de tweets chacun.

Finale de Coupes des Confédérations 2013

Finale de Coupes des Confédérations 2013

30 Juin 2013 - 2 082 044 tweets
 

Finale Winbledon 2013

Finale Winbledon 2013

7 Juillet 2013 - 1 838 249 tweets

Lors d’un match de tennis, à l’inverse du football, les réactions sont beaucoup plus intenses lors de la fin du match avec la victoire finale d’Andy Murray.

Ces deux évènements représentent les événements les plus twittés en dehors des Etats-Unis. Mais qu’en est-il de la France ?

La social TV en France évolue de manière fulgurante et de nombreux groupes audiovisuel tels que TF1, beIN Sports, Canal + ou encore France télévision créent des outils de Social TV. Ces chaines de télévision s’approprient les médias sociaux tout comme les téléspectateurs. Une étude de NPA conseil montre qu’il existe plus de 400 pages Facebook officielles dédiées à des programmes TV dépassant le million de fans pour certaines d’entre elles. Sur twitter, un tweet sur deux envoyés en langue française traitait de la télévision.

TOP 5 des événements sportifs TV

TOP 5 des événements sportifs TV

 

Sur le graphique ci-dessus, on voit bien, sur la saison passée que le football est massivement représenté. Le match de football entre le PSG et le FC Barcelone a atteint environ 950 000 tweets devançant le match  France-Espagne ou encore le classico PSG-Marseille.

Au niveau du tennis, le quart de finale de Jo-Wilfried TSONGA  a atteint près de 700 000 tweets. Nul doute qu’une finale aurait permis de se rapprocher du football.

Autres événements marquant de la saison sportive en France, le tour 2013. Ce dernier ne déchaine en revanche pas les passions et ne suscitent pas autant de tweet que le football ou Rolland Garros, avec seulement 130000 tweets au total.

Dernière infographie avec le match France-Ukraine comptant pour les barrages de la coupe du monde  2014. Le nombre de Tweet lors de ce match a battu des records en comptabilisant plus de 1 100 000 tweets lors de ce match. Sur le graphique, on constate que les buts provoquent le plus de Tweet avec 22 000 pour le dernier but. La fin du match comptant elle, 14 000 tweet.

Infographie FFF

Infographie FFF

France - Ukraine du 19 Novembre 2013
 

L’émergence des applications second écran

Canal + et la Canal Football App

En Aout 2012, la chaine cryptée lance son application sur les tablettes iPad et Samsung Galaxy Tab, la Canal Football App. Une application ayant eu un réel succès remportant le prix Sport Numéricus en 2012 et le Grand Prix Stratégies / Amaury Médias du sport. Elle fut également l’application la plus téléchargé sur tablette. Depuis décembre 2012, elle est également disponible sur les Smartphone où la, aussi le succès est au rendez–vous. En Janvier 2013, on comptait près de 400000 téléchargements de l’application sur tablettes et Smartphones.

L’application permet de voir et revoir toutes les actions d’un match vues par les des axes de caméra les plus intéressants. Elle permet également d’accéder à des statistiques précises sur les équipes et les joueurs, donner un note à un match et aux acteurs, analyser les matchs grâce à la palette 3D inédites, voir les réactions exclusive, etc… Vous pouvez également suivre, en direct le fil d’actualités Twitter du CFC, des clubs ou encore des joueurs de Ligue 1, tout ça dans la même application

Canal Football app

Canal Football app

Le #PureLIVE de beIN Sport

beIN Sport a également développé une expérience Social TV pour ses abonnés. Cette dernière reste cependant très différente de celle de son concurrent.

Le #PureLIVE a été lancé le 10 Aout 2012 et permet aux téléspectateurs de prendre la place d’un commentateur, tous les vendredis soir, lors d’une rencontre du championnat de France de Ligue 1 retransmise sur BeINSPORTS 2. L’objectif est de permettre aux abonnés et internautes de commenter le match sur Twitter en utilisant le hashtag #PureLIVE et de les afficher à la télévision. Une expérience qui a rencontré un réel succès  et nombreux ont testé l’expérience le vendredi soir.

En revanche, les tweets n’apportent pas de réelle valeur ajoutée au match, contrairement à Canal Plus. Ces derniers n’ont parfois pas d’intérêt et encombrent l’écran.

Néanmoins,  le #PureLiVE de beIN Sports est un concept innovant qui montrent l’intérêt grandissant des téléspectateurs pour le deuxième écran qui deviennent « téléspect-acteurs ».

France Télévisions et le Tour de France

Lors du tour de France 2013, France Télévision a mis en place un nouveau dispositif numérique exceptionnel qui a permis aux téléspectateurs de se fondre encore plus au cœur de la grande boucle avec la multitude de services offerts par la chaine.

Première innovation, sur le site internet, le téléspectateur peut suivre la course en direct avec plusieurs caméras. C’est lui qui a la main et le choix du direct en sélectionnant une des caméras ou bien l’option mosaïque. Il a également accès à toutes les informations de la course en temps réel : les temps effectués, les écarts entre les groupes ou le classement virtuel.

Deuxième point, sur les réseaux sociaux, les internautes partagent les grands moments de la course via le hashtag #FranceTVsport. Les meilleurs tweets sont sélectionnés et diffusés à l’antenne.

Troisième nouveauté, l’application mobile permet aux mobinautes de suivre en direct la course, mais également d’avoir un aperçu du parcours, des classements, une présentation des équipes et des coureurs, des photos et enfin des vidéos. ASO a mis en place une application qui permet d’avoir des informations sur la caravane du tour.

Sur leurs téléviseurs, les  spectateurs ont accès à diverses informations sur la course, le fil de tweet ou encore le replay de l’émission. Ces outils sont possibles grâce à une télé connectée à internet.

Autant d’innovations qui seront encore présentes lors de l’édition 2014.

Tour de France 2013

Tour de France 2013

Bilan de la Social TV en France

Selon une étude de Médiamétrie, début octobre 2013, 1 internaute sur 5 à déjà posté un commentaire sur un programme TV, soit 7,2 millions d’utilisateurs.

L’étude de NPA conseil a permis voir l’impact de l’industrie audiovisuelle en 2013. Le volume d’activité sociale autour des programmes a été multiplié par quatre. En 2013, 55 millions de tweets pour 2 millions de twittos. 50% de ces tweets concerne des programmes TV dont 4,6 millions seulement pour le sport. Malgré le fait que la télé-réalité reste leader, le secteur du sport se classe deuxième de la social TV avec une croissance de 1150% au nombre de tweet. Le développement des applications de Canal Plus avec la Ligue et de France Télévision avec le Tour de France et Rolland Garros ont permis au succès du genre.

La population la plus représentative de la Social TV sont les 15- 24 ans, appelée la génération Y. Adepte des nouvelles technologies, ils représentent 42 % des participants alors qu’ils ne pèsent que 7% de l’audience TV.

Les chaines de télévision l’ont bien compris, c’est pour cela que l’on constate l’émergence de nouvelles applications autour des programmes et une volonté de leur part d’enrichir de nouveaux contenus avec de la discussion sociale.

Les perspectives de la Social TV en France

Dépassé le temps ou le spectateur avait une expérience passive au fond de son canapé devant la « boite noire ». La démocratisation des tablettes numériques et Smartphones redéfinit notre façon de regarder et consommer la télévision, considérée jusqu’alors comme media « passif » par excellence. On recense actuellement 159 millions de TV connectées dans le monde. Dorénavant la consommation de la télévision se fait quasiment à 62 % du temps avec un second écran sur les genoux. Aujourd’hui la tendance est à l’interaction sociale lors d’un programme Tv. Une tendance que tente d’apprivoiser les diffuseurs Tv pour ne pas perdre le « fil d’actualité » en proposant des expériences interactives nouvelles. Le sport se prête totalement à ce jeu et la social TV propose aujourd’hui de nombreuses opportunités pour les diffuseurs et téléspectateurs.  Ce phénomène dit du Multitasking  se répand de plus en plus et offre de nouvelles perspectives aux acteurs des médias. Et plus particulièrement aux diffuseurs d’événements et émissions sportives ; La potentialité qu’offre un spectacle sportif en termes d’émotions, de sensations décuple les possibilités d’interactions sociales aux diffuseurs sportifs. La Social TV va se baser sur du contenu additionnel, du partage, du gaming, une nouvelle expérience qui présente des opportunités significatives. Cependant il existe encore des axes à développer en France tant le sujet de la social Tv et notamment dans le sport en est à ses balbutiements. C’est ce que nous allons démontrer dans la partie suivante

Ne parlons pas de retard ou de limites mais plutôt de progression et de marge de développement …

Oui la Social Tv en France et dans le sport est maintenant un sujet d’actualité ; Nous l’avons exprimé précédemment, la Social TV dans l’hexagone évolue de manière fulgurante et les groupes médias comme Canal + et France Télévisions ont saisi l’importance de celle-ci à travers le sport (entre autre). Comme en témoigne l’offensive de France Télévisions sonné en mai dernier par l’intermédiaire de Rolland Garros. En proposant une expérience TV augmentée celle-ci a mis en place un dispositif unique en France ; Ce dispositif permettait aux utilisateurs de

  • réagir, visualiser les tweets liés à l’évènement
  • de poser des questions à la rédaction
  • ou de revoir des extraits du programme en question

Aux Etats Unis le sport est considéré comme une mine d’or en termes d’interaction sociale. Selon un rapport venant de Emarkerter la moitié des Américains vont sur des réseaux sociaux tout en regardant la TV, et un Américain sur six postes des commentaires sur les spectacles au cours de leurs émissions. Les événements en direct comme les événements sportifs attirent le plus grand engagement des spectateurs. Les manifestations sportives comprennent et génèrent près de 50 % de l'activité Twitter autour de la télévision, dixit Sean Casey, vice-président senior pour SocialGuide et de Nielsen. Cette avancé américaine est en train de voir le jour en France.

Cela fait un an que les différents groupes médias français proposent du contenu aux téléspectateurs ayant pris conscience de l’importance de la Social TV.  Il faut dire aussi que le CSA a joué un rôle vis-à-vis de la social TV. Celui-ci a retiré depuis seulement un an l’interdiction aux chaînes françaises toute mention des noms des réseaux sociaux à la télévision (prenant comme argument : le caractère publicitaire des réseaux sociaux). Ce qui explique entre autre l’arrivée fulgurante de la social Tv en France depuis seulement un an.

Au niveau du divertissement et du spectacle sportif français, l’offre de la Social TV reste semblable selon les diffuseurs. Hormis Bein Sport qui a expérimenté un contenu innovant pour ses consommateurs avec Pure Live, nous restons globalement sur du contenu additionnel, se déclinant sous 3 types :

  • Le journaliste qui alerte, informe et éclaire sur un sujet en apportant du contenu
  • Le challenger qui pose des questions
  • Le participatif qui permet aux twittos de diffuser leurs tweets à l’écran par exemple

Actuellement l’avancée digitale en termes d’application sur le second écran est intéressante en France. La canal footbal app ou la canal rugby app par exemple ont très vite connu un succès.

Des étalons de mesures, de la gamification à la monétisation … deux importantes opportunités pour la Social TV …

La gamification

Malgré de nombreuses avancées en termes de digital expérience, l’utilisation de la social Tv par les médias français reste encore en phase de développement.

Par rapport à d’autres pays, l’expérience du consom« acteur » français en reste pour l’instant à du contenu additionnel. Hors aux Etats Unis et d’autres pays Anglo-saxons, en plus de contenu additionnel on parle maintenant de gamification. Le terme de gamification s’est démocratisé avec la multiplication des Smartphones et tablettes. Nous sommes aujourd’hui sur une ludification du jeu vidéo via les plateformes mobiles. Une gamification que l’on retrouve alors sur la Social TV.

Cette dernière tendance se résume à ce qu’un spectateur réagisse à un programme Live Tv sur son second écran ou grâce à la télé connecté par un acte de gaming ; Le fondateur et PDG de insticator.com relate les faits liés à la Social TV depuis son apparition. La gamification pour lui s’apparente à une tendance forte qui est liée à des envies du consommateur désireux d’avoir un niveau plus poussé au niveau de l’engagement. En intégrant les pensées mécaniques de jeu et les récompenses au sein de la Social TV, la gamification va offrir un niveau plus profond d’interaction. C’est d’ailleurs de cette façon que Kwarter (start-up lancée à San Francisco en 2011, qui développe une technologie permettant d’interagir en live avec un programme TV  sur la base du gaming) a conquis le marché des Etats Unis et s’accapare maintenant le marché français.

Carlos Diaz, fondateur de Kwarter a bien perçu le fait que le gaming n’a pas encore été abordé par les diffuseurs français. Ce que propose la start up de Carlos Diaz à savoir le gaming à travers la social Tv est une nouvelle donne sur le marché hexagonal. La gamification selon Kwarter  repose sur les faits de jeu à travers des systèmes de pronostics, de prédictions ou encore de trophées que le consom « acteur » réalise à travers l’écran de son smartphone ou de sa tablette. Ce système de jeu est matérialisé par des récompenses aux lauréats. Par exemple aux États-Unis, la NHL (la ligue américaine de hockey sur glace) a lancé en 2011, une application où l’utilisateur peut prédire les actions du match en cours et défier ses amis. Ainsi le téléspectateur remporte des points dans une monnaie virtuelle. Monnaie qu’il peut ensuite consommer pour des services ou offres de produits. La logique de cette gamification à travers une monnaie virtuelle permet  à ce qu’elle ci soit reversée sur des produits ou biens et services réels. Bud Light, sponsor officiel de la NFL en a fait l’expérience : A travers l’appli Bud Light Sport Fans, la marque met en valeur ses partenariats à travers des bandeaux publicitaires que l’on retrouve lors de l’acte du gaming. Une occasion pour Bud Light et ses derniers de multiplier ses points de ventes et son temps de captation publicitaire par rapport aux fans. La gamification offre une multitude de possibilité ; Les unités de points créées par les consommateurs à une logique de monétisation chez Kwarter et est très présente aux Etats Unis. L’idée étant ainsi que les marques « regardent » le match aux cotés de l’utilisateur grâce à un système de publicité interactive.

Mais Kwarter n’est pas le seul acteur à vouloir développer l’acte du gaming à travers la Social TV. La société française Netco Sports est un acteur majeur du digisport. Netco conçoit les applications dédiées au sport. Par exemple la start-up collabore avec le PSG pour son application mobile mais aussi la LFP  ou encore l’application du Canal football Club/Canal rugby app et le Vendée Globe. Jean-Sébastien Cruz, le fondateur de la start-up se lance aussi dans la gamification. En effet Netco est en train de développer des opérations de live gaming notamment sur les matchs de rugby ; par exemple lorsqu’un joueur va tirer une pénalité, le téléspectateur à travers son second screen va avoir un laps de temps limité pour dire si oui ou non la pénalité sera transformée. Le consommateur dès lors va cumuler des points. Le but étant de capter l’utilisateur à travers plus d’interaction.

La gamification se place donc comme un axe de développement majeur au sein de la Social TV. D’un côté, nous avons Le consommateur

  • Celui-ci aura plus de possibilité d’interaction lors d’un programme sportif. Lui qui est toujours à la recherche d’immersion verra son expérience augmentée et diversifiée par l’acte du gaming. Un acte qui lui permettra de s’attacher à une marque/groupe média/programme. Ceci pouvant être valorisé par un achat de produit ou de services selon les points gagnés.

D’un autre côté nous avons le télédiffuseur :

  • La gamication se dévoile comme un nouveau moyen de croissance et de monétisation pour le paysage audiovisuel français. Le sport étant un programme attractif en termes d’interaction sociale (en atteste les derniers chiffres de France Ukraine présenté en seconde partie), cela devient une belle opportunité pour tout diffuseurs français de sport.

NB : un exemple de gamification par Heineken en 2011: 

Heineken player star
Heineken player star (Vidéo)

Vidéo

Licence : Licence inconnue -- D.R.
 

Le partenariat réseaux sociaux / Télédiffuseurs

La Social TV est devenue un moyen pour les télédiffuseurs d’apporter une nouvelle expérience supplémentaire aux téléspectateurs, de les valoriser différemment et de développer leurs recettes publicitaires.

En se basant encore vis-à-vis de ce qui se passe aux Etats-Unis, on remarque que des contrats de partenariats se font entre diffuseurs et plateformes sociales. Au cours des derniers mois Facebook a proposé des services de réseaux avec  la chaine CNN et Fox Sports, partenariat que nous allons détailler par la suite.

L’arrivée récente des hashtags (Juin 2013) sur Facebook marque une nouvelle étape dans la social Tv pour le réseau social de Zuckerberg. C’est une première étape pour découvrir la discussion publique autour d’émissions ainsi l’explique Amina Belghiti, directrice des partenariats Facebook France. En se basant sur une étude de terrafémi, près de 40 % des français veulent échanger interagir sur le web vis-à-vis des émissions qu’ils regardent ; Et près de 62% veulent échanger cela sur Facebook. Les hashtags n’est tout autre qu’une réponse à Twitter qui semble avoir une longueur d’avance pour le moment sur les interactions sociales.

Les Héros du Web Episode #2 sur la Social TV
Les Héros du Web Episode #2 sur la Social TV (Vidéo)

Vidéo

Licence : Licence inconnue -- D.R.

L’exemple Facebook / Fox Sports – Twitter / Espn, applicable en France ?

Aux Etats Unis Facebook a annoncé un partenariat entre le réseau social et la chaine de télévision FOX sports pour une durée de 6 mois.  Un partenariat pas anodin puisque Twitter détient un partenariat avec la chaine ESPN dans le but de promouvoir les programmes de celle-ci à travers l’oiseau bleu. Fox Sports avec ce partenariat devrait renforcer son engagement autour de l’expérience « live » lors de matchs NFL proposée aux téléspectateurs. Le contrat est dit « win win » puisque l’un comme l’autre ne vont verser le moindre centime dans cette opération. La chaine Fox sports va permettre aux fans de partager leurs avis et commentaires durant les matchs via Facebook. En termes d’innovation par exemple, un sondage est mis en place et soumis aux téléspectateurs pour avoir leur avis sur Facebook lors d’un fait de jeu. En utilisant les données provenant de Facebook, Fox Sports proposera sur le second screen des graphiques, des stats et autres dispositifs visuels mêlant avis et commentaires des téléspectateurs. Cela permettra une nouvelle façon d’interagir pour ces consom « acteurs » qui seront alors totalement immergés dans le programme. C’est en ce sens que Fox va bénéficier du temps consommé par le téléspectateur ; L’interactivité entre les fans et le diffuseur étant là, elle va pouvoir le valoriser auprès de ses annonceurs. « Le sport est intrinsèquement social : il représente une grande partie des échanges qui ont lieu sur Facebook. Dans les faits, il y a près d’1,6 milliards d’interactions autour du sport sur Facebook. C’est pourquoi nous sommes très heureux de travailler avec Fox Sports afin d’apporter une nouvelle dimension à l’expérience du téléspectateur et d’intégrer leur opinion lors des matchs » a précisé Justin Osofsky, vice-président des partenariats avec les médias et des opérations online pour Facebook.

En France est ce que cela est envisageable ? Amina Belghiti nous laisse en tout cas croire cela réalisable puisqu’elle annonce que Facebook France travaille déjà avec des chaines. Pour les diffuseurs français dans le sport, cela peut être une opportunité en prenant exemple sur ce que réalisent Facebook et Twitter aux Etats Unis. Le but final pour les chaînes est d’arriver à monétiser une audience sociale. Un simple tweet ou post sur Facebook ne peut être générateur de revenus. Certes la réaction des téléspectateurs ou les commentaires fait sur les programmes ont un impact sur l’audience de ceux-ci mais cela n’a pas d’apport monétaire fort. Il existe donc une nouvelle forme financière publicitaire pour l’industrie télévisuelle française. La grande quantité d'informations collectées sur les plateformes sociales peut être utilisée à des fins marketings.

Quels outils de mesures ?

En prenant compte de l’importance que pouvait avoir l’interaction sociale sur les programmes tv, les télédiffuseurs français se doivent d’évaluer les retombées. La mesure de l’activité sociale (monitoring) va être le nerf de la guerre de la Social TV. L’engagement, l’intérêt porté au programme, l’image, l’acte d’achats sont autant de critères importants à évaluer pour améliorer son offre aux téléspectateurs sur les médias sociaux. Pour l’ensemble des acteurs médias, l’activité sociale ne vient pas barrer la route à l’audience classique, mais se positionne plutôt comme un complément.

En France, quelques sociétés se développent sur ce secteur de monitoring même si cela pour l’instant ne permet pas de tout évaluer. TvTweet mais aussi d’autres structures qui sont spécialisées dans l’audiovisuel et le numérique ont développé leurs propres outils de mesures. A termes la Social TV va devenir un outil de CRM, d’engagement et de fidélisation des téléspectateurs ou le sport entre autre va avoir un rôle majeur à jouer.

 

Conclusion

Le numérique a révolutionné nos modes communication et nous sommes passés en quelques années grâce à Internet à une société hypra connectée au sein de laquelle chacun d’entre nous est un contributeur potentiel. La Social Tv présentée dans notre dossier marque une évolution certaine de notre façon de regarder la « boite noire ». Celle-ci ne se consomme plus d’une manière passive.

Boosté par des Téléviseurs se voulant de plus en plus connectés, le téléspectateur est devenu « consom » acteur par l’intermédiaire du multitasking. Ce constat voit les groupes médias s’apprivoiser cette révolution et le marché de la Social Tv s’est clairement implanté dans le paysage audiovisuel. Arrivée récemment en France, la Social Tv est en développement dans l’hexagone. 2014 se présente comme une année charnière pour les télédiffuseurs français marqué par des opportunités qui se présente à eux. L’intérêt pour les marques à travers la Social TV est de fidéliser ses téléspectateurs. Les réseaux sociaux facilitent donc ses relations et permet de créer une proximité avec le consommateur pour qu’il se sente impliqué dans ce qu’il regarde.

L’axe sport et Social Tv que nous avons développé ici démontre que  la diffusion télévisuelle d’événementiel sportif, de sport spectacle est un programme voué à l’émotion, à la réaction. Un spectacle sportif se prête véritablement  au jeu de l’interaction pour les consommateurs ; L’évolution fait que nous allons regarder un programme de sport avec son second écran sur les genoux cherchant à avoir toujours plus avec le contenu additionnel proposé. La gamification présenté comme un enjeu majeur dans les années à venir pour les télédiffuseurs, constitue une nouvelle façon de consommer un programme sportif à la télévision. Le potentiel que représente la télé connectée.

Les avancées présentées ici nous ont amenés à proposer à un sujet d’ouverture : La télévision grande concurrente des stades ? L’expérience que propose la Social TV démontre un dilemme pour le spectateur à savoir : quels bénéfices j’ai à aller dans un stade aujourd’hui. De Manière pragmatique, le téléspectateur a tout intérêt a rester chez lui au vu du confort dont il dispose (Programme en HD, expérience avec le second screen, informations additionnelles que l’on a pas dans le stade …).  Cependant de notre expertise et point de vue, cela ne s’apparente pas comme une vérité. Les stades aujourd’hui à l’instar de la télévision deviennent également connectés. L’Euro 2016 de Football en France présente des enjeux majeurs en termes de stades connectés. Des organisateurs de l’événement aux gérants du stade doivent repenser les équipements en y ingérant la dimension numérique.  Le second écran ne sera pas dédié à une expérience enrichie de la tv mais il permettra également d’améliorer et enrichir l’expérience matchday du spectateur de spectacle sportif entre autre. Ces enjeux de stade connecté a d’ailleurs fait l’objet de débat intéressant sur l’avenir des stades en France lors de la deuxième édition de Sport Numéricus en novembre 2012 

Le Stade 2.0 : l'expérience du spectateur official
Le Stade 2.0 : l'expérience du spectateur official (Vidéo)

 

Documents associés complémentaires

#PureLIVE de BeINSPORT

#PureLIVE de BeINSPORT

 

Notes de lecture

Why gamification is the future of social TV ?

La gamification par Kwarter : l’avenir du second écran dans le sport ?

Heineken Star Player, une nouvelle façon de vivre un match de football

Bilan de saison NPA Conseil Social TV, Quels impacts Sur l’industrie audiovisuelle ?

Social Networks in a Battle for the Second Screen

Le second Screen franchit un nouveau cap

France Télévision présente son dispositif numérique pour le Tour de France 2013

Le sport : futur sujet de ralliement autour de la Social TV ?

Second Screen : Are you smartphone or tablet when you watch TV ?

Internet, à l’assaut de la télévision

La Social TV dans le sport : Canal Football App et le #PureLIVE de